Dragons et mentorat

Dragons et mentorat

(Ce projet de nouvelle startup va définitivement m’occuper autant l’esprit que le temps que chaque jour m’amène, car je vous écris ce texte par un beau dimanche de février. Il me turlute dans la tête et je dois l’écrire).

Depuis de nombreuses années, je suis impliqué bénévolement dans le monde scolaire par l’entremise de la Fondation du Collège de Lévis à titre de président et administrateur et comme mentor auprès des nouveaux entrepreneurs avec le réseau M. Je suis également associé avec l’organisme local qui parraine le mentorat en Chaudière-Appalaches. Ces implications ont été choisies volontairement, car j’ai une infinie croyance en la capacité de la jeunesse pour apprendre, vouloir et pouvoir améliorer le futur et je suis convaincu que de devenir entrepreneur prend une dose d’audace et peut s’apprendre.

Mes implications dans le milieu scolaire et l’entreprenariat se croisent dans le projet suivant : Face aux Dragons. C’est un programme parascolaire qui permet à de jeunes et futurs entrepreneurs, de niveau secondaire, collégial et universitaire de préparer, présenter et effectuer un projet d’entrepreneuriat dans un contexte structuré.

Vous comprendrez que ce produit navigue dans le sillon de la populaire émission Dans l’œil du Dragon de Radio-Canada, mais sans l’approche du monde du spectacle. On m’a demandé d’en être coprésident d’honneur et le fait que cette activité rejoignait mes deux préoccupations (les jeunes et l’entrepreneuriat) je me suis fait un immense plaisir d’accepter de m’impliquer.

Le 26 février dernier s’est tenu au Cégep Lévis-Lauzon le gala de remise de prix pour les projets, présenté par ces jeunes promoteurs et qui ont obtenu le support des juges. Ce support est sous la forme de bourses que les partenaires ont données pour soutenir et susciter l’intérêt des jeunes à l’entrepreneuriat. Félicitations à toutes les équipes, car vous êtes des gagnants, nos futurs bâtisseurs d’avenir et vous supporter devrait être une priorité autant individuelle que globale.

J’y ai rencontré des jeunes avec des idées et projets plein la tête, du personnel enseignant qui les encadrait et supportait dans leur recherche de matérialisation de leur projet, des dragons qui ont donné temps et énergie ainsi que des partenaires financiers qui comprennent ce qu’est d’investir dans l’avenir, le nôtre. L’énergie de ce groupe m’a motivé encore plus à vouloir continuer dans mon projet de Startup et comme je l’ai mentionné dans mon dernier billet, Vivre une startup à 53 ans, pourquoi pas?

Être entrepreneur est un sentiment, un désir profond en nous. Devenir un bon entrepreneur s’apprend. On peut le devenir de nombreuses façons et je vais couvrir ce sujet dans de prochains textes de mon blogue, mais le mentorat effectué par une personne d’expérience reste un des meilleurs moyens d’augmenter la survie de notre entreprise. Un entrepreneur qui se fait mentorer, voit les chances de survie de son entreprise passer de 35% à 70% après cinq ans selon la fondation de l’entrepreneurship.

Toutefois, il y a une condition, cet heureux mariage entre un mentoré et un mentor doit être volontaire par les deux parties et non imposé.

Pour plus d’information sur cette troisième édition, consulter le facebook de Face aux Dragons.


Louis Turmel
Louis Turmel

Louis Turmel, entrepreneur technologique chevronné depuis plus de 25 ans dans les secteurs de l’informatique et des télécommunications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *